Compte-rendu : actions pour des cirques sans animaux, 4 et 8 mars 2015 à Strasbourg

DNA - 9 mars 2015
Tous les jours, de mercredi à dimanche, les militants d'Animalsace étaient postés devant le cirque de passage à Strasbourg pour les informer sur les conditions de détention et de dressage des animaux utilisés dans ces spectacles.

Ce travail militant impressionnant a permis de toucher des centaines de personnes. 1300 tracts ont été distribués et deux articles sont parus dans les DNA.

Pour plus d'informations sur les cirques avec animaux, consultez le site de l'association Code Animal.


Nous voulons la fermeture du centre de primatologie de Niederhausbergen

Faisons un point sur la pétition "Nous refusons l'ouverture et l'extension d'un élevage de 1600 primates près de Strasbourg !" dont nous sommes co-initiateurs.

Rendez-vous à la manifestation


A ce jour, nous sommes 52 000 signataires à nous opposer à la cruauté envers les animaux ainsi qu'à l'archaïsme scientifique de la vivisection à laquelle ces singes sont destinés. Cette mobilisation massive doit se retrouver sur le terrain. Nous appelons à une manifestation le 23 mai 2015 à Strasbourg afin d'envoyer un message fort. Merci de faire circuler au maximum cette information.

La cruauté - inutile - de l'expérimentation animale


Les singes détenus à Nierderhausbergen proviennent de l'île Maurice et d'Asie. Regardez par vous-même ce que l'on fait subir à ces animaux sur l'île Maurice ou au Cambodge.

En septembre 2014, une enquête de BUAV et Soko Tierschutz montrait l'horrible réalité que vivent les singes, de l'île Maurice au laboratoire Biological Cybernetics à Tübingen en Allemagne.

Cette vidéo montre donc ce qui attend les singes détenus à Nierderhausbergen une fois qu'ils seront vendus à des laboratoires :



Rappelons que l'expérimentation animale est encore moins efficace qu'un lancer de pièce à pile ou face pour prédire les réactions cliniques d'un médicament sur les patients humains (37 à 50% de prédictions positives).

Lors des différentes interviews, Madame Fanélie Wanert, directrice du centre d'élevage, a dit aux journalistes que les primates étaient utilisés pour la recherche sur les maladies neurodégénératives et les maladies infectieuses. Or on ne connait pas de singe spontanément Parkinsonien. On peut le rendre tremblant en détruisant chimiquement des cellules de son cerveau, mais ce modèle ne nous apprend rien sur la cause de la maladie chez l'homme, ni sur le traitement, car les cellules détruites le sont irrémédiablement. En ce qui concerne les maladies infectieuses, le primate ne contracte ni le SIDA ni l'hépatite B dans sa forme aigüe ou chronique. Pour Alzheimer les technologies novatrices (caméras à positrons ou imagerie de résonance magnétique, non invasives) permettent mieux comprendre le fonctionnement du cerveau humain. Là aussi le recours au modèle animal retarde les progrès de la science.

Ce qui a été entrepris


Le comité scientifique Pro Anima est parvenu à médiatiser notre opposition :

- Sur l'Obs - Le Plus, le 26 novembre : « Expérimentation animale : la place des primates n'est pas dans les laboratoires ! »

- Dans les Dernières Nouvelles d'Alsace, le 10 janvier : « Centre de primatologie de Niederhausbergen - Une pétition relance le débat »

- Dans l'Ami Hebdo, le 25 janvier : « Extension du centre de primatologie »

- Sur Rue 89 Strasbourg, le 2 février : « Face aux attaques, l’opaque centre de primatologie entre-ouvre sa porte »

- Dans l’Alsace, le 10 février : « Niederhausbergen : des primates sous surveillance »

Du côté politique


- Laurence Abeille (EELV) et Arlette Grosskost (UMP), députées, ont posé une question écrite au gouvernement

- Geneviève Gaillard (PS), députée, présidente du groupe d’études “protection des animaux” de l’Assemblée nationale et vétérinaire a rédigé un courrier envoyé à plusieurs ministères (Agriculture, Santé, Écologie, Recherche) et a demandé la tenue d’une réunion interministérielle d'arbitrage sur le bien-fondé de l'ouverture extension de ce centre.

- L’eurodéputée Dominique Bilde (FN) a présenté à ce propos une proposition de résolution au Parlement Européen

L'aspect juridique


Des courriers ont été adressés au Silabe, au Préfet ainsi qu'aux ministères de l'Agriculture, de la Recherche et de l'Écologie). Des recherches juridiques sont toujours en cours.

Spécialiste en droit de l'environnement ou en droit public ? N'hésitez pas à contacter Pro Animal (pro.anima67@orange.fr)

On n'arrête pas de signer !


Continuons à diffuser au maximum cette pétition à votre entourage et sur vos réseaux sociaux. Nos voix comptent !

Soutenez les associations


Pour soutenir une recherche scientifique et éthique, faites un don au comité scientifique Pro Anima.

Si vous souhaitez vous soutenir ou vous impliquer dans la défense des animaux en Alsace, sur l'expérimentation animale et sur d'autres sujets, devenez membre d'Animalsace.

Prochainement : actions pour des cirques sans animaux, 4 et 8 mars 2015 à Strasbourg

Nous vous donnons rendez-vous :
  • le mercredi 4 mars à 17 heures au parc des expositions au Wacken, à Strasbourg.
  • le dimanche 8 mars à 13 heures au même endroit
Au programme, une action de sensibilisation à la présence d'animaux dans les cirque au moyen d'une distribution de tracts et d'une mise en scène.

N'allez jamais voir des cirques qui utilisent des animaux. Pour vous donner une idée de ce que subissent les animaux détenus dans les cirques, regardez la vidéo de PETA France "les cirques en 60 secondes".


L'évènement est sur Facebook, ici et ici.

Compte-rendu : secouons Super U, 21 février 2015 à Strasbourg

Postés à proximité d'un magasin U Express, nous étions une vingtaine et nous avons fait signer 350 cartes. 350 consommateurs savent désormais ce que vivent les poules élevées en cage et demandent à U de cesser d'en vendre. Cela porte le total à 650 cartes pour ce mois !

Si vous souhaitez participer à nos actions pour défendre les animaux, ne ratez pas nos prochaines actions.


Prochainement : actions pour la Journée Sans Viande, 20 mars 2015 à Strasbourg et 21 mars 2015 à Mulhouse

À l’occasion de la Journée Sans Viande, Animalsace tiendra un stand place Kleber  à Strasbourg à partir de midi le 20 mars, et place des Victoires à Mulhouse à partir de 14 heures le 21 mars, afin de sensibiliser et informer les passants sur le mode de vie sans viande et sur les raisons qui motivent ce choix éthique pour épargner les animaux, la planète et ses habitants.

Au programme, dégustation gratuite de nourriture végétalienne, documentations, recettes et diffusion de vidéos sur l’exploitation des animaux par l’industrie agro-alimentaire.

Rejoignez l'évènement sur Facebook pour Strasbourg et pour Mulhouse.

Compte-rendu : secouons Super U, 14 février 2015 à Strasbourg

Une quinzaine de militants a accompagné celui qui, dans sa cage, a vécu quelques heures dans la peau d'une poule élevée en batterie (la sensation du vent et la lumière du jour en plus).

300 cartes pétitions ont été signées par des passants visiblement intéressés par notre message. Les magasins U doivent suivre l'exemple de Monoprix* ou de Colruyt qui ont renoncé à vendre des oeufs de batterie. Ces cartes seront envoyées par colis au PDG de Système U.

Un article paru dans les DNA a diffusé notre message à ses milliers de lecteurs. Vous aussi, rejoignez-nous pour faire pression sur U : prochaine action le 21 février à Strasbourg.

* Dans sa marque propre seulement