À propos d’Animalsace

Mais qui sommes nous ?

Les adhérents et sympathisants d’Animalsace sont de tous les âges, de tous les milieux sociaux, de toutes les confessions. Ce sont simplement des gens qui agissent pour une société qui n’exploite plus les animaux.

Mais que voulons nous ?

Nous militons pour réduire au maximum la souffrance des animaux, puisque que leur capacité à souffrir équivaut celle de n’importe quel autre animal, dont l’humain. Nous souhaitons vivre dans une société qui prenne en compte la valeur de la vie animale. En pratique, cela revient à vouloir abolir toutes les formes d’exploitation des animaux, comme l’élevage, la pêche, le cirque avec animaux, l’expérimentation sur les animaux etc. Mais dans l’immédiat cela passe aussi par la lutte contre les pratiques engendrant les souffrances les plus extrêmes, comme le gavage ou l’élevage industriel.

Comment ?

Nous agissons par tous les moyens à la fois légaux et éthiques comme les actions publiques, manifestations, pétitions, lettres ou encore négociations avec les pouvoirs politiques ou les entreprises. Animalsace mise beaucoup sur les actions de rues à but informatif, parfois appuyées de mises en scène qui interpellent. Animalsace est donc une association militante qui agit sur le terrain pour informer et sensibiliser les citoyens.

En Alsace ?

Animalsace agit en Alsace, d’où son nom. Rien ne l’empêche de prendre part à des actions à une autre échelle, mais la priorité est mise sur notre région. Nous diffusons des actions d’envergures nationales, telles que les campagnes de Stop Gavage, de L214 ou encore de Fourrure Torture.

Utopistes ?

L’extension du champ de notre considération morale envers autrui, quel qu’il soit, apparaît comme une constante du processus de civilisation. En France et dans beaucoup de pays du monde, nous sommes de plus en plus conscients de la question animale et opposés au massacre des animaux pour la viande, les produits laitiers ou pour d’autres raisons. En 2016, une grande majorité des Européens souhaitent par exemple une meilleure protection des animaux élevés ainsi que plus d’informations à ce sujet. Par ailleurs l’ONU a déclaré qu’une transition mondiale vers une alimentation végétalienne était nécessaire pour prémunir le monde de la famine, de l’épuisement des ressources fossiles et des pires effets du changement climatique. La question n’est pas de savoir si nous devons changer notre rapport aux animaux pour des raisons morales, écologiques, économiques, ou humanitaires, mais quand et à quel rythme.

Est-ce que cela cache un combat politique ?

Militer pour les animaux est une activité politique, mais pas partisane. Notre association est donc apartisane (elle n’est affiliée ni ne soutient aucun parti politique).

Religieux ?

Animalsace est une association laïque.

Non-violent ?

Nécessairement. La violence est contraire aux valeurs d’Animalsace qui prône au contraire la non-violence envers les animaux (humains, et non-humains).

Ouverts aux autres ?

À tous. Et ce n’est pas un argument publicitaire ! Chaque personne désirant œuvrer pour les animaux, quel que soit son degré d’engagement est forcément la bienvenue, à condition de partager les objectifs de l’association.

Êtes-vous tous végétaliens ?

Non. Mais beaucoup d’adhérents ou de sympathisants le sont. Chacun fait comme il l’entend et participe aux actions selon ses convictions personnelles.

Quel âge a Animalsace ?

Animalsace existe depuis octobre 2009.

Comment adhérer ou aider Animalsace ?

Pour nous aider, vous pouvez vous rendre à nos actions, nous proposer vos compétences ou encore partager nos informations autour de vous. Vous pouvez aussi nous donner du poids et des moyens d’agir en devenant membre.

Pour devenir adhérent (et recevoir une superbe carte de membre) il suffit de verser une cotisation annuelle de 25 € (10 € pour les étudiants et personnes à bas revenus) voire 60 € si vous souhaitez nous aider avec une cotisation de soutien. Autre solution pour aider Animalsace : faire un don. Le montant est évidemment libre, de 7 à 77 € (plus ou moins).

Où va l’argent ?

Notre budget est utilisé avec discernement pour des frais inhérents à l’activité militante : impressions de tracts, de panneaux ou de matériel. D’ailleurs Animalsace envoie le détail de ses comptes à ses adhérents.

Comment Animalsace se fait connaître ?

Animalsace possède un site, sur lequel vous êtes en ce moment (si si !) : www.animalsace.org, mais aussi une page Facebook et un compte Twitter. Animalsace communique avec la presse locale pour faire connaître ses actions. Et bien sûr, nous allons à la rencontre des passants lors de nos actions.

Animalsace est aussi sur Facebook et sur Twitter

Nous défendons l’antispécisme

Le spécisme est l’idéologie qui sert à justifier l’exploitation et la violence envers les animaux, êtres sensibles, considérant que le fait qu’ils appartiennent à d’autres espèces que la nôtre est un argument valable pour négliger leur sensibilité et leurs intérêts individuels. Par exemple, c’est considérer que la souffrance d’un poulet sélectionné génétiquement, entassé dans un hangar sans fenêtre avec des dizaines de milliers de ses congénères, transporté pendant des heures dans un camion puis égorgé à l’âge de 40 jours dans un abattoir ne compte pas, parce qu’il est un poulet. Pourtant la souffrance est la souffrance, que l’individu soit un poulet, un chien ou un humain. L’antispécisme est la lutte contre l’idéologie qui utilise le critère de l’espèce pour ne pas prendre en compte les intérêts d’un individu. Pour en savoir plus, rendez-vous sur pense-bete.org.

Nous revendiquons l’abolition de la viande

Parce que la production de viande implique de tuer les animaux que l’on mange,

parce que nombre d’entre eux souffrent de leurs conditions de vie et de mise à mort,

parce que la consommation de viande n’est pas une nécessité,

parce que les êtres sensibles ne doivent pas être maltraités ou tués sans nécessité, l’élevage, la pêche et la chasse doivent être abolis.

En savoir plus : abolir la viande.org.

D’autres questions en suspens ? Ecrivez-nous !