Demandez une vraie fête pour les cochons à Ungersheim

  • mai 8, 2016

Du 7 au 17 mai 2015, c’était paraît-il la Fête du cochon à Ungersheim.

 

Nulle doute que ces animaux intelligents et sensibles auraient aimé participer autrement.

En effet, il est prévu que des porcelets soient donnés vivants aux vainqueurs d’un des jeux organisés, en guise de récompense. Or un cochon n’est pas un animal domestique ni un objet et ces animaux finiront très certainement abandonnés ou abattus car rien n’est mis en place par les organisateurs pour assurer leur suivi. C’est irresponsable et choquant !
De plus, pendant 10 jours, ces animaux sensibles et intelligents sont proposés au menu à toutes les sauces. Rien de très festif, surtout lorsque l’on sait qu’en France, 95% des cochons sont enfermés dans des élevages intensifs, ne voient jamais la lumière du jour, et s’ennuient à mourir. La plupart des porcelets subissent des mutilations sans anesthésie, comme le meulage des dents, la coupe de la queue, la castration à vif et les truies passent la moitié de leur vie bloquées dans des stalles tellement étroites qu’elles ne peuvent même pas se retourner. Tous, terrifiés, finissent leur vie dans les abattoirs où ils connaissent une mort violente.

Visuel

Animalsace a écrit une lettre à l’association organisatrice ainsi qu’à la mairie d’Ungersheim.

 

Passez à l’action !

Écrivez à l’Association de la Fête du Cochon et à la mairie d’Ungersheim pour leur demander de remplacer cette course par un événement éducatif visant à inciter les participants à la découverte et au respect des animaux. Suggérez également que pour les prochaines éditions de cette fête, une alternative végétalienne pour la restauration soit proposée afin de réconcilier la fête avec les cochons.

Destinataires :
feteducochon.ungersheim@yahoo.fr
mairie.ungersheim@wanadoo.fr

Madame, Monsieur,

Les cochons sont des animaux sensibles, capables de ressentir des émotions et la douleur, tout comme nous. En proposant de remporter un porcelet vivant lors d’un jeu de la Fête du cochon, vous ne pensez pas à ce qu’il va devenir et vous propagez l’idée que les animaux ne seraient que des objets.

S’il vous plaît, renoncez à proposer des animaux vivants en guise de prix et remplacez ce jeu par un événement éducatif visant à inciter les participants à la découverte et au respect des animaux

Parce que les cochons souffrent par million dans les élevages concentrationnaires, le transport et l’abattage je vous demande également d’envisager de proposer une alternative végétalienne pour les prochaines éditions de la Fête du cochon, afin de faire évoluer cet événement vers ce qu’il devait être : une vraie fête pour les cochons et les humains.

Cordialement,

SIGNEZ ICI

Partagez cette action en ligne sur vos réseaux sociaux pour lui donner de l’ampleur.

Pas de commentaire à "Demandez une vraie fête pour les cochons à Ungersheim"


    Un commentaire à nous partager ?

    HTML pris en compte